bébé

Il faut savoir que dans le premier lait maternel, le colostrum, on trouve 10 % d’anticorps, ce qui est colossal ! L’idéal serait de nourrir quelques mois son bébé, mais actuellement il est facile de nourrir son bébé au sein un mois et demi, voire deux mois, ce qui laisse la mère, si elle doit reprendre son activité professionnelle, tout le temps pour faire la transition avec un lait artificiel.

Pendant l’allaitement, le sein perd de sa connotation sexuelle, aussi certains pères, et certaines mères ne supportent pas l’idée de l’allaitement au sein. C’est une position intime, à respecter. Pour ce qui est de la fatigue, on peut recommander aux mères, après leur accouchement, de donner un biberon la nuit… et de confier celui-ci au père. Mais en introduisant ainsi très tôt l’allaitement mixte, la question que l’on peut se poser est : faut-il choisir un lait hypoallergénique ? C’est ce que préconisent un nombre important de pédiatres, sous le prétexte que le lait premier âge de « base » contient de grosses molécules susceptibles de devenir allergisantes. Même si le raisonnement à la base est tout fait logique et si cela est bien préférable dans les petits poids, à notre connaissance rien n’a été démontré formellement. Mais il vaut mieux un lait HA pour compléter l’allaitement maternel.

Pourquoi choisir l’alimentation de bébé ?

Certaines mamans renoncent à l’allaitement au sein sous le prétexte qu’il limite leur « liberté de mouvements ». On peut effectivement constater que les mères qui allaitent restent volontiers chez elles, revendiquant peu le besoin de sortir. Rien ne les empêcherait pourtant de tirer leur lait, de le conserver dans un biberon stérile au réfrigérateur avant de l’emporter avec elles, si elles souhaitent partir se promener avec leur bébé… Ou de laisser ce biberon à la personne qui garde le petit, si elles ont envie de prendre un peu de temps pour elles. Autre frein, peut-être, au désir d’allaiter, une tétée au sein prend plus de temps qu’un biberon. mais c’est tellement plus pratique et il n’y a rien à stériliser. L’introduction précoce du biberon présente aussi l’intérêt de familiariser l’enfant avec la tétine. S’il est allaité uniquement au sein longtemps, il risque de ne pas apprécier le caoutchouc ou le silicone au moment du sevrage, ni le goût du lait artificiel. Il est vrai que la mise au sein ne se fait pas toujours spontanément.

L’exemple de la famille

Certaines mamans auraient besoin de conseils et d’aide. Autrefois leurs mères s’en chargeaient et, si elles appartenaient à des familles nombreuses, il suffisait aux fillettes d’observer leur maman. aujourd’hui les mères, et cela est particulièrement dommage lorsqu’il s’agit de leur premier enfant, n’ont plus de guide. Dans les maternités privées, tout comme dans les hôpitaux, on ne pousse guère les mères à allaiter leurs bébés, parce que cela demande plus de travail au personnel… Entourer les mères, leur apprendre à mettre leur petit au sein, surveiller la tétée de la nuit… Apporter un biberon est nettement plus simple. C’est une attitude qu’il faut dénoncer, car beaucoup de mères souhaiteraient nourrir leur enfant. Il faut que toutes celles qui le souhaitent le fassent savoir avant leur accouchement…

Les règles d’un allaitement réussi

Or, en plus des gestes qui facilitent l’allaitement, il faut connaitre certaines règles. Ainsi il est nécessaire de vider un sein avant de donner l’autre, le lait changeant de nature pendant la tétée, c’est à la fin qu’il est plus gras et donc le moins générateur de coliques. Autre problème et c’est la raison pour laquelle on voit des bébés pleurer, déroutant totalement leurs mamans car ils ont longuement tété, ils vont encore avoir faim ! C’est pourquoi il peut être nécessaire de peser son bébé, au moins les premiers jours, avant et après la tétée, pour savoir s’il a assez mangé. Aujourd’hui la tendance est de dire : « Laissez tomber la balance. Faites confiance votre instinct maternel, vous sentez quand votre bébé est rassasié ! La balance vous angoissera ». Ce n’est guère vrai, et la balance pour bébé est souvent nécessaire pour savoir si bébé est assez nourri.