la mode

Elles donnent le ton de la saison mode à travers les pages glossy des magazines pour lesquels elles travaillent. Leur mission ? Faire descendre les tendances dans la rue. Qui sont-elles ? Vogue, Elle, Grazia…

Anna Wintour

Si Anna Wintour n’est pas à proprement parler une rédactrice de mode, elle n’en reste pas moins l’une des femmes les plus puissantes du milieu ! Directrice de la rédaction du Vogue américain depuis 1988, elle soutient les jeunes créateurs américains, notamment à travers le lancement du CFDA/Vogue Fashion Fund, un fonds d’investissement destiné à la jeune création.

Grace Coddington

Galloise fantasque aux longs cheveux roux, Grace Coddington s’est fait connaitre du grand public en 2009 grâce au film The September Issue, documentaire narrant les dessous du magazine Vogue américain. Elle en est la directrice artistique et signe de nombreuses séries mode, toutes plus élaborées les unes que les autres.

Anna Dello Russo

Cette grande Italienne folle de mode, elle a acheté l’appartement situé en face du sien pour en faire… son dressing ! Elle collabore avec l’édition japonaise du magazine Vogue. Ses apparitions lors des semaines de la mode du monde entier créent des émeutes tant son style étonne. Elle change d’ailleurs de tenue avant de se rendre à chaque défilé ! Vêtements, sac à main, chaussures… Rien n’est laissé au hasard…

Carine Roitfeld

Directrice de la rédaction du Vogue français de 2001 à 2011, Carine Roitfeld est une figure incontournable de la Planète mode. Sa silhouette ultrafine, ses yeux toujours maquillés de noir et ses jupes crayons sont sa signature. Elle a lancé en 2012 son propre magazine de mode, baptisé CR Fashion Book, publié deux fois par an.

Suzy Menkes

Plume mode du journal américain International Herald Tribune depuis 1988, l’Anglaise Suzy Menkes, reconnaissable à sa houppette, est appréciée de ses pairs tant pour sa réputation d’incorruptible (elle renvoie systématiquement les cadeaux que les maisons de mode lui envoient) que pour son avis sans concession sur les collections. Une de ses chroniques est positive ? Votre carrière est lancée ! Attention donc à ses articles moins élogieux…

Emmanuelle Alt

Ses grandes jambes perchées sur des stilettos, ses chemises en jean ou ses vestes d’homme aux manches retroussées, son sac à bandoulières, son teint zéro make-up… Emmanuelle Alt est facilement reconnaissable parmi la faune des modeux. Elle est depuis 2011 la directrice de la rédaction du Vogue français, après en avoir été la rédactrice en chef mode pendant dix ans.

Le métier de journaliste de la mode

Son emploi du temps

9 h 30 – Petit déjeuner avec une attachée de presse

Dans le métier d’une journaliste mode, ce qui compte c’est le réseau. Il faut donc connaitre les bonnes personnes, pour avoir accès aux infos les plus croustillantes, en avant-première. C’est pourquoi la journée d’une journaliste mode débute souvent par un petit déjeuner professionnel… parfois dans un palace !

11 h – Arrivée au journal

En arrivant, la journaliste fait un point avec sa rédactrice en chef sur les sujets en cours. Puis se met au travail : interviews de créateurs, recherche de documentation, et surtout écriture de ses articles, car c’est ce qui prend le plus de temps.

15 h – Conférence de rédaction

Dans la vie d’un journal, la conférence de rédaction est le moment où tous les journalistes exposent leurs prochains Sujets. Cela sert à échanger des idées, à rebondir sur l’actualité et surtout à tenir au courant les différents services de l’avancée du prochain numéro.

18h – Cocktail

La vie d’une journaliste mode est rythmée par de nombreux événements en dehors du bureau. Il y a toujours l’ouverture d’une boutique à fêter ou une nouvelle collection à découvrir. Le plus souvent autour d’une coupe de champagne…