Paris

Le vieux village, autrefois dominé par les moulins, est resté un quartier populaire de ParisOù les établissements de plaisir voisinent avec les rues pittoresques et de curieux coins campagnards. On peut y accéder par le boulevard de Clichy, la place Blanche, où se trouve le Moulin-Rouge, immortalisé par Toulouse LautrecPuis la place Pigalle et le boulevard de Rochechouart (cabarets et boîtes de nuit).

Le plaisir de découvrir Paris

Trouver des lieux passionnants dans les quartiers traversés, occasionne fréquemment un grand plaisir et évoque une part du passé. Pour cela, il est impératif de pouvoir circuler sans peine, sans redouter la dense affluence de cette métropole. Se lancer pour aller à la rencontre de l’histoire en groupe… À bicyclette, sur une trottinette électrique ou en draisienne nous assure une indépendance très motivante.

Place du Tertre à Paris-Montmartre

C’est le cœur de Montmartre, le domaine des peintres. Église Saint-Pierre XIIe siècle, d’aspect campagnard, jardin du Calvaire. À droite de l’entrée, petit cimetière Saint-Pierre (ouvert le 1er novembre).

Basilique du Sacré-Cœur

Enorme édifice romano-byzantin bâti à partir de 1876, surmonté d’un dôme de 83 m et d’un campanile de 84 m, il domine Paris. L’intérieur, d’une déconcertante richesse, témoigne du mauvais goût dans l’art religieux à la fin du XIXe. Le parvis offre une vue magnifique s’étendant à 30 km.

Musée du Vieux-Montmartre

Dans une vieille maison de la rue Cortot où vécut Utrillo (tous les après-midis sauf mardi). En contrebas, «vigne de Montmartre » et pittoresque cabaret du Lapin Agile. 12, rue des Saules, petit musée d’art juif.

Moulin de la Galette

Angle rue Lepic – rue Girardon. Le dernier moulin de Montmartre, où peignirent Renoir, Toulouse-Lautrec, Van Gogh, Utrillo, Picasso, etc., est occupé par un cabaret et un bal public. Place Émile-Goudeau, façade du «Bateau-Lavoir» (ravagé par un incendie en 1970) où vécurent, au début du siècle, Picasso, Van Dongen, Modigliani, Juan Gris, Mac Orlan, Max Jacob, etc. Là naquit le cubisme.

Le cimetière Montmartre

Il abrite les tombes de Stendhal, Vigny, Renan, Degas, Giraudoux, Sacha Guitry, Louis Jouvet, Alexandre Dumas, la « Dame aux camélias», etc. Très beau gisant de Cavaignac, Dar Rude. Au cimetière Saint-Vincent, tombes d’Utrillo, surmontée du « génie de la Peinture», de Marcel Aymé, Honegger, Chéret, Gen Paul, Steinlen, etc. Rue de l’Abreuvoir, allée des Brouillards et petit château des Brouillards XVIIIe siècle, l’avenue Junot est bordée par plusieurs hôtels de style 1930 naguère occupés par des artistes, Poulbot, Daragnès, le dessinateur Léandre, etc.