Rien n’est impératif en la matière. Si, pour une raison d’organisation familiale, l’enfant doit être couché tardivement, une fois de temps en temps, cela n’a pas vraiment d’importance si son temps de sommeil est respecté. Cependant une surveillance du sommeil de l’enfant est importante pour éviter les convulsions ou les peurs nocturnes. L’utilisation d’un babyphone permet d’éviter les périodes d’éveil trop agitées et perturbantes pour un ré-endormissement rapide.

Est-il impératif de coucher l’enfant toujours à la même heure ?

Cela signifie qu’il ne doit pas être réveillé trop tôt ou qu’on lui laisse le temps de faire une bonne sieste pour récupérer. Malgré tout, la grande majorité des enfants aiment la régularité dans leur vie et l’éducation passe par l’instauration de certaines règles. Même si parfois les enfants les ressentent comme contraignantes, elles sont avant tout pour eux rassurantes. De plus, les enfants doivent comprendre que les parents ont aussi une vie à eux.

Un rythme de vie régulier

Il faut savoir que la première recommandation des spécialistes du sommeil lorsqu’ils sont consultés pour des troubles, est de demander aux parents de s’efforcer de donner à leur enfant un rythme de vie régulier… Des repas à heures fixes, des sorties toujours programmées au même moment dans la journée et un rituel du coucher bien respecté.

Le confort de l’enfant doit toujours être maintenu, le fait que l’enfant se sente bien est un gage de bon sommeil. La propreté de ses changes, les habits amples qui ne le gêneront pas… Sont nécessaires pour générer un bon sommeil. Si vous devez changer le lieu où l’enfant dort, au moment de vacances ou de déplacements, n’oubliez pas l’essentiel, le sac à langer, avec lui, tout le nécessaire de toilette sera à votre disposition…

Chaque enfant est différent vis-à-vis du sommeil

Dès l’enfance, on reconnaît les lève-tôt et les couche-tard, un trait de caractère qu’ils garderont toute leur vie et qui leur sera proprement personnel. Ces particularités sont liées à une horloge biologique, celle qui régule la température du corps. Lorsqu’elle diminue, la vigilance baisse et le sommeil peut s’installer, son augmentation au contraire est un signe d’éveil et d’activité. Pour reconnaître à quel type d’enfant on a affaire, il suffit de l’observer. S’il recherche la chaleur de vos bras, s’il se pelotonne au creux d’un fauteuil ou dans les coussins du canapé, cela veut dire que son organisme se met au ralenti et qu’il a donc besoin de se coucher. Mais il existe un phénomène curieux que les parents ont parfois du mal à identifier : plus l’enfant est fatigué, plus il est agité.